Témoignage : « L’eau Alvina est naturelle. Elle respecte mon corps »

Véronique, maman de trois enfants, souffre de constipation chronique depuis plus de 10 ans. Cette constipation a eu des effets délétères sur son quotidien, sur son physique et sur son moral. Elle témoigne de son parcours, des traitements chimiques par automédication et de sa "rencontre" avec l’eau médicinale Alvina.

Depuis quand souffrez-vous de constipation ?

Véronique Gauthier.- Depuis mes trois grossesses. Je n’étais pas constipée enfant ni avant. C’est seulement suite à mes grossesses que j’ai commencé à être vraiment constipée. Au début, j’ai minimisé la constipation. J’avais trois enfants en bas âge, c’étaient eux ma priorité. Je n’écoutais pas vraiment mon corps et je me disais que cela passerait.

 

Avez-vous consulté ?

V.G.- Oui, mais les médecins généralistes m’ont proposé peu de solutions. Tout ce qu’ils m’ont prescrit, ce sont des laxatifs. Or les laxatifs ne sont pas une solution à long terme. Au contraire, ils détruisent la flore intestinale. Comme je n’étais pas entendue par le corps médical, j’ai eu recours à l’automédication. J’essayais tous les nouveaux traitements en pharmacie. En vain.

 

Quelles furent les conséquences de votre constipation chronique ?

V.G.- Moralement, je me suis sentie démunie car la constipation est toujours taboue. On n’en parle pas à ses proches, le sujet n’est pas abordé dans les médias. On a l’impression d’être seule face à ce problème. A la pharmacie, on chuchote pour demander un laxatif. C’est usant car j’ai eu l’impression d’être la seule à souffrir de constipation chronique alors que ce problème est très répandu !

 

Quelles furent les répercussions physiques de la constipation ?

V.G.- Ce fut une gêne permanente. Des ballonnements, un ventre dur. Je n’étais pas bien. C’était un état général car j’avais aussi pris du poids suite aux trois grossesses.

 

En quoi la constipation a modifié votre organisation quotidienne ?

V.G. Je me levais tous les jours une heure plus tôt pour prendre un laxatif. J’attendais qu’il fasse effet avant d’aller aux toilettes. Tous ceux qui n’ont jamais été confrontés à la constipation chronique ne se rendent pas compte combien la vie est déréglée.  

 

Comment avez-vous connu l’eau médicinale Alvina ?
V.G.-
Dans le Lot où je réside, cette source est connue. Au début, j’ai essayé Alvina par simple curiosité. Je m’étais remise au sport et l’apport en magnésium de cette eau m’intéressait. Cela arrivait à un moment où j’avais changé ma façon de prendre soin de moi : moins de médicaments et plus de solutions naturelles.

 

L’eau médicinale naturelle Alvina fut-elle efficace ?

V.G.- Oui, ce fut radical ! Évidemment, ce n’est pas un traitement miracle avec un effet du jour au lendemain. Mais en suivant une cure, j’ai retrouvé un transit plus serein. J’ai vraiment ressenti la différence. Ce qui m’a plu, c’est que l’eau Alvina est naturelle. Elle respecte mon corps.

 

Poursuivez-vous les cures d’eau médicinale ?

V.G.- Oui car ma constipation est chronique. Je fais une cure une fois par trimestre et c’est efficace. Je garde toujours une bouteille d’Alvina si je sens, ponctuellement, que la constipation revient en dehors de ma période de cure. Et c’est suffisant. J’ai arrêté tous les traitements chimiques.

La solution naturelle pour se libérer de la constipation

Vous avez tout essayé. Et si une cure d’eau médicinale naturelle changeait votre quotidien ?

Je commande ma cure ! ➔

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés